• Pôle Asile
  • Pôle Droit et Hébergement
  • Pôle Droit et Justice
Pôle

Asile

Le pôle Asile propose un accompagnement aux demandeurs d’asile tout au long de leur parcours d’accès à la protection internationale par la France. Il regroupe les missions d’accueil, d’orientation, d’accompagnement et d’hébergement aux personnes isolées et en famille sollicitant une protection internationale.

Cet hébergement comprend différentes modalités de prise en charge : en hôtel via le Samu social pour les ménages accompagnés par la CAFDA ou en appartements diffus, ou site collectif pour les services CADA et HUDA.

Pôle

Droit et Hébergement

Le pôle Droit et Hébergement, sous la responsabilité d’une directrice de Pôle, est implanté sur 4 départements : Essonne, Val-de-Marne, Hauts-de-Seine et Seine-Saint-Denis. Il compte en 2020 près de 529 places. Le public accueilli est composé majoritairement de “sortants de prison ou personnes sous main de justice”.

À ce titre, les dispositifs sont adaptés pour accueillir ces publics. En effet, l’histoire de l’ARAPEJ, qui fait partie aujourd’hui du CASP, marque son expertise auprès des services de l’Etat par la prise en charge particulière et parfois difficile de ces personnes ayant connu l’incarcération. Parce que le public sortant de prison est très mal connu des structures dites généralistes, les professionnels du Pôle ont su se spécialiser et travailler en étroite collaboration avec les différentes directions des SPIP. Le pôle est composé de 6 chefs de Service assurant l’encadrement des dispositifs. Chaque équipe est enrichie de travailleurs sociaux aguerris, répondant aux exigences et spécificités de l’accompagnement global de ce public. Le pôle Droit et Hébergement se donne l’ambition de développer le nombre de places actuelles pour accueillir les publics sortant de prison. Beaucoup d’entre eux se retrouvent sans solution adaptée à la sortie de prison.

Le pôle Droit et Hébergement se place comme un partenaire incontournable pour lutter contre la récidive aux côtés du ministère de la Justice. Au-delà de la prise en charge par l’hébergement, il continue sa réflexion pour la création de projets spécifiques et innovants, destinés à permettre à ces femmes et hommes de retrouver les chemins de la socialisation, de retravailler leur repère, de restaurer leurs liens familiaux, leur autorité parentale, et de leur offrir la possibilité de se reconstruire comme citoyen libre.

Pôle

Droit et Justice

Il apporte des réponses aux questions d’ordre juridique, administratif ou social des personnes détenues, des personnes placées sous main de justice ou de leurs familles, grâce aux équipes de juristes des points d’accès au droit pénitentiaires (PAD) ou de la plateforme de téléphonie nationale vert Arapej.

Il coordonne et assure des permanences juridiques pour les personnes  démunies face à la complexité de leurs situations administratives ou sociales, dans les points d’accès au droit des 15e et 19e arrondissements de Paris.

En 2020 les missions se sont adaptées à la crise sanitaire.

  • Marché public des PAD ville : continuité des missions durant toute la période de crise via un transfert d’appel pour la prise de rendez-vous, avec des rendez-vous qui se sont déroulés eux-aussi par téléphone.
  • PAD pénitentiaires : impossibilité de maintenir les missions durant le premier confinement et reprise partielle.
  • Numéro vert Arapej : maintien des missions via la mise en place du renvoi d’appel vers le portable des professionnels en télétravail, soutien des détenus dans cette période de crise.