HUDA

Jardin du monde (92)

Publics
  • Famille monoparentale
    Famille mono parentale
  • Femme
    Femmes isolées
  • Homme
    Hommes isolés
  • Tous publics
    Tous publics
  • Famille
    Famille
Services
  • Hébergement
    Hébergement
  • Accompagnement
    Accompagnement
  • Pôle Médical
    Pôle Médical

Les missions

L’HUDA 92 Jardin du monde a vocation à accueillir des familles demandeuses d’asile (140 places au total), orientées par l’OFII, selon le cahier des charges défini par l’arrêté du 19 juin 2019. Les familles sont prises en charge sur le dispositif le temps de leur procédure d’asile et pour les personnes en procédure Dublin, jusqu’au transfert effectif vers le pays responsable de la demande d’asile.

Elles sont hébergées dans des appartements en diffus situés dans le sud des Hauts-de-Seine sur 6 communes. L’HUDA bénéficie également d’une structure d’hébergement collective de 45 places qui permet d’accueillir les familles monoparentales les plus vulnérables.

Le public accueilli

Le public accueilli est exclusivement composé de familles demandeuses d’asile. A titre exceptionnel, l’HUDA est sollicité par les services de l’État pour accueillir des bénéficiaires d’une protection internationale dans le cadre d’un programme d’accueil spécifique (Yézidies) ou de relocalisation. En 2020, l’HUDA a accueilli 4 familles Yézidies (17 personnes) et une famille relocalisée depuis Malte (4 personnes).

Au total, 176 personnes soit 59 familles ont été accueillies sur l’HUDA en 2020. Les familles sont primo-arrivantes et viennent principalement des pays d’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Guinée, Congo (RDC), Mauritanie, Sénégal, Mali, Cameroun) et d’Asie (Afghanistan, Bangladesh, Pakistan).

Données spécifiques à l’activité

Afin de répondre aux besoins du public accueilli l’HUDA a pu développer en 2020 des partenariats avec des associations et des institutions du département. Les professionnels de l’HUDA ont notamment rencontré de nombreux partenaires du secteur médico-social (Centre Municipal de Santé de Fontenay-aux-Roses, PMI, EPS Erasme, CAMPS, EMPPRE, etc.). Ces rencontres sur des situations ont permis de développer des bonnes relations et de favoriser des orientations adaptées vers le soin, même si, sur plusieurs problématiques (santé mentale,
handicap, autisme) l’accès au soin reste difficile et long.