Service

Numéro vert Arapej

Publics
  • Detenus
    Détenus
  • Proches de détenus
    Proches de détenus
Services
  • Numéro vert
    Numéro Vert

Les missions

Le Numéro vert Arapej est un service national de renseignement juridique et social à destination des personnes placées sous main de justice, incarcérées ou suivies en milieu ouvert, et de leurs proches. Ses missions d’écoute, d’information et d’orientation permettent de faciliter l’accès au droit, de rendre effectifs les recours et d’éviter les renoncements.

Le public accueilli

93% des appels traités émanent de personnes détenues, lesquelles sont en majorité des hommes âgés entre 25 et 39 ans (seuls 2% des personnes détenues appelant sont des femmes). À l’inverse, les familles et proches de personnes détenues sont essentiellement des femmes, mère ou épouse de la personne détenue dans la plupart des cas. 69% des appels concernent des personnes condamnées définitivement, pour la plupart soumis à des longues peines (supérieures à 10 ans).

Numéro d’accès pour les personnes incarcérées : 0800 870 745

Pour les familles et proches de détenus : 01 43 72 98 41

Données spécifiques à l’activité

Le Numéro vert Arapej est joignable depuis l’ensemble des établissements de métropole et d’Outre-Mer. Durant la crise sanitaire, alors que les intervenants extérieurs se sont vu interdire l’accès en détention, le Numéro vert Arapej a pu maintenir son activité auprès des personnes détenues et garantir ainsi la continuité de l’accès à une information juridique pour ce public. D’autant que cette période a été marquée par l’entrée en vigueur d’une ordonnance de modification de la procédure pénale qui a généré de nombreuses questions de la part des personnes détenues, ce qui a entraîné une augmentation de 50% de l’activité du Numéro vert Arapej à compter du mois de mars.

La majorité des sollicitations auprès du Numéro vert Arapej porte sur la situation pénale et la vie en détention des personnes détenues (67%) notamment sur la question des conditions d’octroi de permission de sortie et
d’aménagement de peine, ainsi que la problématique du maintien des liens familiaux. Ces thématiques sont en lien avec l’impact de la crise sanitaire sur le maintien et déroulé des parloirs, et les possibilités de remise en liberté anticipée octroyées durant le premier confinement.